L’interview du mois – Mars 2019

Voici notre second numéro de « L’interview du mois », avec la participation d’Adrien, Gestionnaire de parc depuis 18 mois dans notre équipe lyonnaise.

Adrien revient sur ses activités principales, et nous en dit un peu plus sur son rôle auprès de notre client.

Racontez-nous quel est votre travail au quotidien ?

« Dans le cadre d’une mission de longue durée chez un grand compte client, mon travail au quotidien consiste en la gestion d’un parc informatique de 250 machines réparties sur une dizaine de sites. Je m’occupe de la gestion et résolution d’incidents utilisateurs en collaboration avec des équipes offshore, le tout via une plateforme de ticketing.

L’environnement dans lequel je travaille dispose également d’équipements industriels directement reliés à l’infrastructure locale : Découpe au jet d’eau, Presse, Usinage…

Mes tâches quotidiennes sont donc variées, du diagnostic hardware d’une machine à l’administration de profils utilisateurs, en passant par la gestion des contrats fournisseurs du client : consommables, téléphonie, matériel IT…

Le point fort dans mon travail est la totale autonomie qui m’est accordée, autant sur la gestion de mes déplacements sur sites que sur les solutions apportées en fonction des problèmes rencontrés. »

 

Comment vous êtes-vous approprié votre mission, pour apporter votre touche personnelle ?

« Lors de chacune de mes missions, je mets tout en œuvre afin que le client soit satisfait et que mon travail réponde à ses attentes. Pour cela, je mets très régulièrement à jour mes connaissances, comme l’utilisation d’un nouveau logiciel, l’appropriation d’un processus, ou encore la rédaction de scripts basiques dans un langage que je n’ai pas encore utilisé.

Je suis capable de m’approprier rapidement les techniques et savoirs nécessaires à la bonne réalisation de la mission.

Je dirais que ma touche personnelle réside dans l’investissement ainsi que l’apprentissage constant de nouvelles méthodes et outils en vue de pouvoir effectuer mon travail de manière efficace, même si certaines tâches ne faisaient pas partie des prérequis avant le début d’une mission.

 

Quels sont les enjeux actuels de votre métier ? Les défis auxquels vous devez faire face ?

« Comme dans tout environnement industriel, le principal problème auquel je suis amené à faire face est l’arrêt de production suite à une panne.

Les défaillances réseau sont également monnaie courante dans ce secteur, ainsi que des problèmes liés aux licences de logiciels industriels, surtout lorsqu’on évolue dans un environnement disposant d’une multitude de serveurs pour des tâches prédéfinies.

Le principal défi à mon sens est de ne pas se laisser dépasser lors de situations urgentes, car la prise de mauvaises décisions peut s’avérer plus néfaste que la situation elle-même. »

 

Comment faites-vous pour répondre à ces enjeux ?

« A mon sens, le meilleur moyen pour se préparer à ces éventualités est de connaître en détail l’environnement dans lequel on évolue : J’ai donc appris comment fonctionnaient ces différents équipements industriels ainsi que la manière dont ils étaient reliés au réseau du client.

Le fait d’avoir un bon relationnel avec les différents fournisseurs permet également de gagner un temps précieux lorsqu’on doit faire face à certaines défaillances techniques.

Lorsque je rencontre un problème pour lequel je n’ai pas la main, l’escalade en ticketing est un véritable atout et permet d’être très rapidement en contact avec les personnes concernées au sein des différentes équipes offshore. La panne rencontrée pourra alors être traitée dans les plus brefs délais. »

 

Sur quels projets travaillez-vous en ce moment ?

« En ce moment nous sommes en période de migration de masse : Profils utilisateurs, matériel et environnement. C’est un projet qui nécessite d’être à l’écoute des utilisateurs lors des phases pilotes, afin de remonter les problèmes rencontrés tout en travaillant à leur résolution.

Nous sommes également en phase de démarchage concernant notre opérateur téléphonique. Pour cela également, nous faisons des tests avec les réseaux de chaque fournisseur. Là encore, les échos des utilisateurs sont des données importantes pour mener à bien un tel projet. »

 

Quel est l’aspect de votre travail que vous appréciez le plus ?

« Ce que j’aime dans mon travail, c’est que pour le mener à bien il est impossible de rester sur ses acquis. Que ce soit l’apprentissage de nouvelles procédures, méthodes ou technologies, il est primordial de se mettre régulièrement à jour car tout évolue à grande vitesse.

Le fait de pouvoir également agir en autonomie, tout en participant à des projets de grande ampleur chez le client rend mon travail d’autant plus intéressant. »

 

Selon vous, quelles sont les attentes des clients au regard de votre statut de prestataire IT ?

« Je pense qu’aujourd’hui, les clients cherchent des prestataires qui ont une volonté d’apprendre ainsi qu’une certaine capacité d’adaptation. Si ces deux conditions sont réunies, rien n’est impossible. Pour ma part, mes études ne portaient pas sur l’IT, et pourtant aujourd’hui, en partenariat avec Prestinfo Services, j’ai la chance de pouvoir réaliser des missions qui m’étaient jusque-là inaccessibles.

Lors des entretiens que je passe pour des missions, je ressens de plus en plus, chez le client, le désir d’avoir quelqu’un qui aura soif de connaissances afin de mener à bien sa mission. »

 

Un dernier commentaire ?

« Rien de mieux que le footing de midi pour évacuer et être d’autant plus d’attaque pour le reste de la journée ! « 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation.
OK