Les avantages et inconvénients de l’infrastructure de bureau virtuel

Les avantages et inconvénients de l’infrastructure de bureau virtuel

Qu’est ce que l’infrastructure de bureau virtuel ?

L’infrastructure de postes de travail virtuels (VDI – Virtual Desktop Infrastructure) est une technologie de virtualisation d’interface bureautique. Le système d’exploitation, généralement Microsoft Windows, est hébergé et administré sur un serveur distant au sein d’un Data Center, et l’utilisateur y accède via internet. L’image du bureau virtuel est transmise par un réseau au périphérique d’extrémité. Cela permet à l’utilisateur d’interagir avec le système d’exploitation et ses applications comme s’ils étaient exécutés localement.

Le terminal peut être un PC traditionnel, un client léger comme une tablette ou un dispositif mobile comme un smartphone. Ce concept de bureau en tant que service (DaaS – Desktop as a service) est désormais proposé par tous les plus grands éditeurs, et il existe plusieurs solutions disponibles sur le marché, comme Citrix Virtual Apps and Desktops, VMware Horizon, Microsoft VDI et Azure RemoteApp ou bien encore AWS Amazon Workspaces.

 

Des avantages certains pour l’entreprise et l’utilisateur

Les avantages liés à l’utilisation d’une infrastructure de bureau virtuel sont communs à ceux du cloud computing. Tout comme les logiciels et même l’infrastructure globale du SI, les bureaux virtualisés présentent un intérêt certain pour les entreprises et leurs collaborateurs.

 

  • Une administration simplifiée et des coûts maitrisés

La mise en place d’une solution de VDI permet à l’entreprise de bénéficier de plus de souplesse et d’agilité dans la gestion de son système d’information.

Comme tous les postes disposent d’un socle commun et tournent sur la même image, (en excluant les personnalisations obligatoires afférentes à certains métiers), l’administration du parc est plus aisée, et le support technique moins sollicité. Le déploiement d’applications, leur mise à jour, ainsi que la gestion des données et toutes autres opérations de maintenance sont facilitées. En parallèle il est toujours possible de configurer les bureaux selon les besoins de chaque utilisateur, et ce de manière flexible et rapide.

Cette solution permet également d’optimiser les coûts d’achat et de maintenance du parc matériel. En effet, l’image du système étant exploitée à distance, il n’est plus nécessaire d’upgrader les machines pour atteindre les configurations matérielles requises lors des mises à jour des systèmes et applications. L’investissement dans le terminal est donc plus faible, et il peut être plus facile de prendre en charge une gamme variée de dispositifs distants et mobiles.

Enfin, la sécurisation des postes et des données est centralisée et supervisée en Data Center, avantage très intéressant avec la généralisation du télétravail, et les risques croissants liés à la cybersécurité et aux attaques malware. Les risques et conséquences seront minimes en cas de perte du terminal par exemple, les données étant stockées dans le Data Center.

 

  • Un accès pratique et permanent pour les collaborateurs

Pour les utilisateurs, un environnement de travail virtualisé garantit la sécurisation et la disponibilité des accès à tout moment et en tout lieu, dès lors qu’ils disposent d’une connexion au réseau.

Ils peuvent ainsi se connecter à leur espace de travail numérique personnalisé, voire à plusieurs si besoin en mode partagé, et ce depuis n’importe quel support compatible. Le périphérique d’extrémité peut être un PC fixe ou portable, une tablette, un smartphone, etc.

 

Quelques inconvénients sont à prendre en compte

Mettre en place une infrastructure de postes de travail virtuel comporte tout de même des inconvénients, dont il faut tenir compte, et qui sont intimement liés à la disponibilité de l’infrastructure. En effet celle-ci doit être permanente, 24h sur 24 et 7 jours sur 7, et sécurisée avec des systèmes de redondance et de reprise en cas de défaillance (PCA / PRA opérationnels). Si l’infrastructure subit des dysfonctionnements (latence, coupure ou pire arrêt total), les répercussions sont immédiates et considérables pour les utilisateurs, qui ne peuvent plus accéder à leur outil de travail. Les conséquences impactent alors l’ensemble des collaborateurs, via leurs bureaux virtuels, ce qui n’est pas le cas lorsque chaque environnement de travail est installé sur le PC de son utilisateur.

D’autre part, la multiplication des configurations personnalisées augmente les besoins de stockage sur le serveur hôte. Il faut donc provisionner des ressources adaptées à une utilisation intensive de bureaux virtuels qui peuvent avoir de multiples configurations. Celles-ci sont généralement stockées sous forme d’images chargées par des machines virtuelles gourmandes en espace disque.

Il faut par conséquent prévoir de gros investissements dès le départ en matériel serveur, et probablement en stockage et en infrastructure réseau. Le coût total de ces équipements peut dépasser celui de l’achat de nouveaux PC, qui pourrait de surcroît être lissé par étape.

Les bureaux virtuels sont souvent utilisés par des employés en télétravail. Ils se connectent le plus souvent avec un ordinateur familial, ce qui peut être facteur de risques de sécurité. La configuration du poste doit également être capable d’accéder aux ressources du cloud de façon totalement transparente. Le problème de licences non accessibles car trop obsolètes peut également se poser.

 

Dans quels cas utiliser l’infrastructure de bureau virtuel ?

L’infrastructure de bureau virtuel est aujourd’hui une véritable alternative aux infrastructures individuelles et locales, ainsi qu’un outil performant au service de la transition numérique des entreprises. Collaborateurs en déplacements ou en télétravail, organisations d’entreprise sans bureau fixe, espaces collaboratifs, open space, missions nomades… autant de nouveaux modes de travail qui profitent de la technologie VDI.

Les employés en condition d’immobilisation y trouveront également leur compte. De même, les entreprises apprécieront de pouvoir contrôler et sécuriser l’accès aux ressources internes pour leurs collaborateurs contractuels et prestataires temporaires.

Cependant, pour réellement bénéficier de tous les avantages procurés par l’infrastructure de bureau virtuel il convient de vérifier quelques points essentiels.

Outre les logiciels de bureau virtuel mentionnés précédemment, il faut disposer de ressources de calcul et de stockage dédiées à la VDI. En effet, celles existent ne peuvent pas être partagées dans le cadre du processus de virtualisation des postes de travail. Bien qu’il soit possible temporairement de partager le même stockage serveur pour de petits déploiements, la VDI a des caractéristiques opérationnelles très différentes. En disposant de ressources de calcul et de stockage dédiées à l’environnement VDI, les entreprises déploient, gèrent et font évoluer cet environnement de manière appropriée. Elles s’assurent que les charges de travail des bureaux virtuels n’ont pas d’impact sur l’environnement serveur.

 

Prestinfo Services accompagne vos structures virtuelles

Le déploiement, l’installation et le support de vos postes de travail, périphériques et flotte mobile est l’un de nos cœurs de métier. Nous assurons la migration de vos systèmes d’exploitation, l’installation et le paramétrage de vos logiciels bureautiques et métiers.

Dans le contexte d’une infrastructure de bureaux virtuels nous vous accompagnons dans la définition de vos besoins et le dimensionnement des ressources dédiées. Nous prenons en charge la configuration et le déploiement d’images sur-mesure, le transfert des données utilisateurs et la formation auprès de vos collaborateurs pour une expérience utilisateur réussie.

De l’Ingénieur poste de travail au Technicien déploiement, nos Consultants du pôle Workspace sont experts sur leurs environnements, et prêts à vous conseiller sur la mise en place de votre infrastructure VDI, ou sur la mise à jour de votre parc informatique.

Un projet ? Contactez-nous !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies anonymes afin d'améliorer votre navigation.
OK