Prestinfo Services

sécurité

Le Zero Trust en cybersécurité
L'approche en entreprise industrielle

Qu’est-ce que le Zero Trust ?

Le concept de Zero Trust en cybersécurité repose sur un principe fondamental : ne jamais faire confiance, toujours vérifier. Contrairement aux modèles de sécurité traditionnels qui considèrent le périmètre de l’entreprise comme sécurisé, le modèle Zero Trust part du principe que les menaces peuvent venir de n’importe où, y compris de l’intérieur du réseau. Chaque utilisateur, appareil ou application doit être vérifié, authentifié et autorisé en permanence, indépendamment de leur localisation.

Les entreprises industrielles font face à des contraintes uniques, telles que la nécessité de maintenir une disponibilité continue des systèmes, la protection des systèmes de contrôle industriels (ICS), la prise en compte des OT et l’intégration de technologies vieillissantes avec des infrastructures modernes. Appliquer le modèle Zero Trust dans ce contexte nécessite une approche adaptée à ces spécificités.

Application du Zero Trust

La segmentation du réseau est une première étape cruciale dans l’implémentation du Zero Trust. Dans un environnement industriel, cela implique de diviser le réseau en segments plus petits et sécurisés. Chaque segment est isolé et ne peut communiquer qu’avec les segments autorisés, réduisant ainsi la surface d’attaque. Par exemple, les systèmes de contrôle industriel (ICS) doivent être isolés des réseaux de bureaux pour éviter les accès non autorisés. Cette isolation protège les systèmes critiques contre les attaques potentielles provenant de segments moins sécurisés. La micro-segmentation peut être réalisée en utilisant des solutions telles que les pare-feu de nouvelle génération (NGFW), les contrôleurs SDN (Software-Defined Networking) et les solutions de virtualisation des fonctions réseau (NFV).

L’authentification multi-facteurs (MFA) est également essentielle pour tous les utilisateurs et dispositifs accédant aux ressources critiques. Cela inclut non seulement les employés, mais aussi les sous-traitants et les partenaires. Les dispositifs d’authentification doivent être robustes et adaptés aux environnements industriels. Les solutions d’authentification modernes utilisent des technologies telles que les tokens matériels, les certificats X.509 et les protocoles d’authentification basés sur les standards FIDO2.

L’application de politiques d’accès basées sur le principe du moindre privilège est particulièrement pertinente pour les entreprises industrielles. Les utilisateurs et les applications ne reçoivent que les permissions strictement nécessaires pour accomplir leurs tâches, réduisant ainsi la surface d’attaque potentielle. Les solutions d’Identity and Access Management (IAM) et de Privileged Access Management (PAM) permettent de mettre en œuvre ces politiques de manière granulaire. Les plateformes IAM modernes intègrent des fonctionnalités de Single Sign-On (SSO), de gestion des identités fédérées et de gouvernance des identités.

Utiliser des outils de surveillance en temps réel pour détecter et répondre aux activités suspectes ou anormales est essentiel. Les solutions de détection et de réponse aux incidents (EDR) et les systèmes de gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM) doivent être adaptés pour fonctionner dans les environnements industriels, souvent hétérogènes et comportant des équipements spécifiques. Les solutions EDR modernes utilisent des techniques d’analyse comportementale, de machine learning et d’intelligence artificielle pour détecter les menaces avancées. Les plateformes SIEM collectent et analysent les logs de sécurité en temps réel, fournissant une visibilité complète sur l’ensemble de l’infrastructure.

L’inspection et l’enregistrement en continu de tout le trafic entrant et sortant des segments du réseau permettent de détecter les menaces potentielles. Les solutions doivent être capables de fonctionner dans des environnements à faible latence et à haute disponibilité, courants dans les infrastructures industrielles. Les technologies de détection des intrusions (IDS/IPS) et les solutions de pare-feu applicatif (WAF) jouent un rôle crucial dans l’inspection du trafic et la protection des applications critiques.

Le bastion : Sécurité resistante et surveillance

L’intérêt de mettre en place unbastion dans le cadre d’une politique zéro trust réside dans la sécurisation de l’accès à votre infrastructure. Voici quelques avantages :

  1. Réduction de la surface d’attaque : Un bastion limite les points d’entrée pour les utilisateurs distants, réduisant ainsi la surface d’attaque potentielle.
  2. Authentification multifacteur (MFA) : Le bastion peut forcer l’utilisation de l’authentification MFA, renforçant la sécurité des connexions.
  3. Contrôle granulaire : Vous pouvez définir des politiques d’accès spécifiques pour chaque utilisateur, basées sur leur rôle et leurs besoins, sans accorder d’accès privilégié.
  4. Audit et conformité : Le bastion enregistre les activités des utilisateurs, ce qui facilite l’audit et la conformité avec les réglementations.
  5. Élimination des VPN traditionnels : En utilisant un bastion, vous pouvez éviter les VPN traditionnels, qui peuvent être vulnérables et complexes à gérer.

Le bastion dans une approche zéro trust renforce la sécurité tout en simplifiant la gestion des accès distants.

Prendre en compte les spécificités industrielles et IoT

Les appareils IoT industriels et OT présentent des défis particuliers pour l’implémentation du Zero Trust. Ces appareils exécutent souvent des tâches automatisées critiques, reposent sur des plateformes et protocoles vieillissants, et disposent de capacités de calcul ou de communication limitées. La sécurité doit donc être adaptée pour ces environnements. La convergence entre IT et OT plaide en faveur de l’adoption du Zero Trust pour renforcer la sécurité de l’IoT et de l’OT. Par exemple, dans le cadre de l’Edge Computing, où les données sont traitées à la périphérie du réseau, les principes du Zero Trust sont appliqués pour sécuriser les communications et authentifier les flux de données. Les environnements Multi-Access Edge Computing (MEC) intègrent des composants matériels et logiciels dans un écosystème multipartite, rendant la sécurité et la confidentialité des données des sujets clés. Le Zero Trust propose des stratégies telles que l’élimination du contrôle d’accès basé uniquement sur l’adresse réseau, la sécurisation de toutes les communications et l’authentification renforcée.

Les Bénéfices du Zero Trust pour les Entreprises Industrielles

L’approche Zero Trust permet de réduire significativement le risque de cyberattaques en vérifiant constamment chaque accès et en segmentant le réseau. Cela est particulièrement crucial pour les entreprises industrielles où les cyberattaques peuvent avoir des impacts physiques majeurs. En protégeant les données sensibles des entreprises industrielles contre les accès non autorisés, les politiques d’accès strictes et la surveillance continue offrent une protection renforcée. Cela inclut les informations de propriété intellectuelle et les données de production, essentielles à la compétitivité et à la sécurité de l’entreprise.

Les menaces internes, qu’elles soient intentionnelles ou accidentelles, sont une préoccupation majeure dans les environnements industriels. Le Zero Trust limite les dommages potentiels en appliquant une authentification stricte et un contrôle d’accès précis, réduisant ainsi la possibilité d’erreurs humaines ou de malveillance interne. En outre, les entreprises industrielles sont souvent soumises à des réglementations plus strictes en matière de cybersécurité. Le Zero Trust aide à se conformer à ces exigences en fournissant une architecture de sécurité robuste et vérifiable. Cela facilite également les audits de sécurité et la démonstration de conformité.

L’approche Zero Trust en cybersécurité offre de nombreux avantages pour les entreprises industrielles, en renforçant la protection contre les cybermenaces internes et externes. Bien que son adoption puisse présenter des défis, les bénéfices en termes de sécurité, de protection des données et de conformité réglementaire justifient largement les efforts et les investissements nécessaires. En adoptant une stratégie Zero Trust, les entreprises industrielles peuvent construire un environnement sécurisé, résilient et prêt à faire face aux cybermenaces de demain. Les technologies de micro-segmentation, d’authentification forte, de surveillance continue et de détection avancée des menaces sont des piliers essentiels pour la mise en œuvre réussie de cette approche. En fin de compte, la sécurité Zero Trust doit être intégrée dans la culture de l’entreprise et soutenue par des investissements technologiques et humains pour protéger efficacement les infrastructures critiques industrielles.

Chez Prestinfo Services, nous proposons des solutions comme Waveguard pour aider les PME et PMI à renforcer leur sécurité face aux menaces croissantes des ransomwares et autres cyberattaques. Contactez-nous pour découvrir comment nous pouvons vous aider à sécuriser votre entreprise. 🚀🔒

PRESTINFO SERVICES

Découvrez WaveGuard !

La cyber augmentée des PME et PMI 

Pour en savoir plus sur nos offres et bénéficier de conseils personnalisés, contactez-nous dès maintenant. Ensemble, faisons de votre entreprise un bastion de sécurité dans le paysage numérique actuel.